Neypi (jour de silence) : les origines et les bonnes pratiques

Neypi est le jour du silence à Bali, on vous dit tout sur les origines de cette fête et sur les bonnes pratiques

Neypi est une particularité balinaise mondiale. Dans aucun autre pays au monde, vous ne pourrez retrouver cet évènement : un territoire entier se met à l’arrêt pendant 24 heures. Lorsqu’on voyage à Bali, il est important de connaître la date de Neypi car cette célébration stoppe l’activité de l’île une journée et une nuit complètes, soit 24h au total. 

Alors lorsqu’on a 15 jours de vacances et que Neypi est au milieu, autant surveiller le calendrier pour ne pas être bloqué. Mais pourquoi cette fête et en quoi consiste t’elle ? Que risque t’on si l’on ne respecte pas Neypi et en quoi est-ce un jour si important pour les balinais(es) ? On vous explique tout dans cet article.

1. Neypi, les origines

Neypi est le jour du silence à Bali. Selon le calendrier Saka (calendrier balinais), le jour change chaque année. Avec Kulingan et Galungan, il fait partie des jours les plus importants pour les balinais(es). À cette occasion, Bali met le bouton sur « OFF » et tous les habitants/occupants de l’île sont priés de rester chez eux et d’être le plus silencieux possible.

Avec Neypi, les balinais accueillent une nouvelle année. Lors de cette journée si particulière, nous sommes invités à observer nos actes sur l’année écoulée. Un moment pour réfléchir à nos bonnes et/ou mauvaises actions de façon à attaquer cette nouvelle année sous de meilleures auspices.

Avant les années 70, seules les processions vers la mer ou au carrefour des villages pour se purifier importaient. Les gens pouvaient se promener et se divertir, c’était un jour « off » amusant. Il n’y avait pas de jour de silence aussi strictes ou de parades des ogoh-ogoh. C’est sous un mouvement révolutionnaire universitaire, que les intellectuels de l’époque ont commencé à redéfinir la nouvelle version de Neypi, celle que nous lui connaissons aujourd’hui.  Avec le temps, des textes de lois ont été adoptés pour imposer un silence obligatoire à toute l’île.

2. Neypi, les temps forts

Jour de Nyepi à Bali, parade des Ogoh-ogoh

Neypi, jour du silence, s’articule en plusieurs temps :

  • Melasti : 3 jours avant Neypi (toujours en fonction du calendrier balinais), les hindouistes célèbrent le jour de purification. Cette cérémonie débute au temple puis se poursuit avec une procession où des centaines / milliers de balinais (rassemblés par village) se dirigent vers la mer pour se purifier. Ceux qui habitent dans les terres parcourent des heures de marche pour rallier un lac ou le littoral le plus proche de leur village.
  • La parade des ogoh-ogoh : chaque banjar (association communautaire coutumière d’un quartier ou d’un hameau à Bali) se prépare à sortir son monstre ! Véritable oeuvre d’art, les Ogoh-ogoh ont la forme d’êtres mythologiques, pour la plupart des démons. Ils sont conçus en papier mâché peint et défilent dans les rues la veille de Neypi. L’objectif est de purifier l’environnement de tout polluant spirituel.
  • Jour de Neypi : il s’agit du nouvel an balinais, basé sur le calendrier saka (à Bali, 3 calendriers se côtoient). Cette journée exceptionnelle est placée sous la méditation et l’introspection personnelle. Faire le point sur l’année écoulée et ce que l’on aspire pour l’année à venir.

3. Neypi, les bonnes pratiques

Pour comprendre Neypi, il y a 4 règles à connaître nommées Catur Brata Penyepian : 

  • Amati Geni : interdire la lumière. Il n’est pas autorité d’allumer la lumière chez soi pour ne pas éveiller l’attention les démons.
  • Amati Karya : interdire toutes activités physiques (travail, rapport sexuel…) afin que l’énergie soit consacrée au nettoyage spirituel et au renouveau.
  • Amati Lelungan : interdire les mouvements. Les locaux et les touristes ne doivent pas quitter leur lieu d’habitation.
  • Amati Lelanguan : interdire toute forme de divertissement, de récréations ou réjouissances générales. Donc pas de télévision, pas de wifi ou de distractions en tout genre.
Pour Neypi, le principe est de rester au calme chez soi et d’observer des activités appelant à l’introspection et à la projection d’une nouvelle année.

4. Neypi en famille

Si vous êtes en voyage à Bali pendant Nyepi, considérez cette journée comme « morte ». Vous ne pourrez pas visiter l’île ou sortir de votre Airbnb/chambre d’hôtel. Vous avez 2 options pour vivre Nyepi :

  • Rester chez vous : si vous envisagez cette option de ne pas bouger de votre habitation, veillez à respecter les consignes vues précédemment. Il est important de ne pas mettre de musique, de TV et d’allumer de lumières le soir. Toutefois, si vous êtes en famille avec des enfants en bas-âges vous pouvez allumer la lumière dans les chambres le soir mais veillez à fermer les rideaux. L’important est qu’on ne voit pas de lumière depuis l’extérieur de votre habitation.
  • À l’hôtel : la plupart des touristes souhaitent vivre normalement ce jour si particulier à Bali. C’est pourquoi les hôtels font des offres spéciales pour accueillir ceux qui souhaitent profiter de cette journée sans « contraintes ». N’hésitez pas à consulter les sites de l’Intercontinental ou du Kempiski  pour connaître leurs offres.

Lors de votre réservation de voyage, renseignez-vous sur la date de Neypi. C’est une date très importante à Bali et particulièrement respectée sur l’île. Pour certains voyageurs, cette journée peut être considérée comme « perdue » pour ceux qui souhaitent optimiser leurs 15 jours de voyage. Pour les autres, Neypi est une expérience unique au monde à vivre une fois dans sa vie. Bali est dans le tumulte touristique toute l’année et Neypi permet de mettre le bouton de « off » dans une unité la plus totale. 

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :

Rejoignez l'aventure

Souscrivez à notre newsletter mensuelle et retrouvez de nombreuses informations pour votre prochain séjour à Bali !

voyager avec enfants à Bali

Les derniers articles

Retour en haut