Les 10 choses à respecter à Bali pour un voyage serein

Bali est une destination prisée pour ses paysages et sa culture. Les balinais(e)s sont extrêmement  accueillants et bienveillants mais, pour ne pas les offenser il est nécessaire de respecter quelques règles de bonnes conduites. Rien de compliqué, juste du bon sens ! Bali fait partie des 17 000 îles qui composent l’Indonésie à majorité musulmane. Elle a la particularité d’être la seule à être hindouiste et les balinais(e)s sont très croyants. Certains comportements sont à prendre en compte pour respecter la principale religion des balinais(e)s. 

Dans cet article, nous n’allons pas vous donner des conseil du type « ne pas voler », ou « ne pas consommer de drogues » car clairement, ça parait évident. Nous allons plutôt vous confier des informations pratiques sur les choses à faire ou ne pas faire à Bali pour un voyage serein en famille !

1. Ne pas conduire comme un occidental

conduire à Bali

Si vous n’avez jamais voyagé en Asie, il y a deux choses à savoir : les deux roues sont rois et le code de la route est disons-le aléatoire. En Europe, malgré nos comportements parfois un peu agressifs, nous respectons le code de la route. En Asie, c’est un peu à qui passera le premier. Au début, cela peut faire peur mais avec de la pratique et de la compréhension, il est tout à fait possible de circuler facilement. Bali n’échappe pas à la règle de cette conduite un peu « bordélique », ici il est d’usage de rouler doucement. Il est regrettable de voir parfois des touristes ou des étrangers rouler à vive allure sans se soucier des autres usagers de la route. Alors pour ne pas faire comme certains, voici quelques règles de bonne conduite :

  • Roulez doucement,
  • Si vous voulez vous engager sur une route, avancez doucement avec légèrement d’aplomb,
  • Ne vous énervez jamais,
  • Votre priorité : ce qui se passe devant, pas d’arrière.
  • TOUJOURS porté un casque.
Toutefois si vous voyagez à Bali en famille, il est beaucoup plus prudent de faire appel à Gojek ou à un chauffeur pour se déplacer. Gardez en tête que les accidents de la route sont fréquents à Bali et la conduite peut être dangereuse pour les conducteurs inexpérimentés (ou même aguerris). Il est toujours très désagréable de voir ses vacances gâchées à cause d’un accident et gardez en tête que les hôpitaux indonésiens ne vous prendront en charge que s’ils ont la garantie que vous pourrez payer en cash ou via votre assurance santé.

2. Respecter les lieux de cultes et la culture balinaise

Bali a cette particularité, parmi les 17 000 îles qui composent l’Indonésie, d’être hindouiste. Cette religion est différente de celle que l’on peut trouver en Inde, même si on constate certaines similitudes. Unique au monde, l’hindouisme balinais est pratiqué par près de 87% de la population locale. Les Balinais(es) sont très attaché(e)s à leurs traditions et leur culture, il est important de respecter leurs coutumes et mode de vie.  La religion rythme la vie de la communauté. Voici quelques exemples de choses à faire :

  • Se couvrir lorsqu’on visite un temple (porter le sarong, se couvrir les épaules…)
  • Éviter de marcher sur les offrandes (canangs),
  • En tant que femme, si vous avez vos règles, vous n’êtes pas autorisée à rentrer dans un temple.
Si vous souhaitez en savoir plus sur la religion et les us et coutumes de Bali, n’hésitez pas à télécharger notre guide.

3. Ne cherchez pas le contact avec les singes

Ne pas s'approcher des singes à Bali

Bon, clairement, chez Bali Kids Friendly, les singes ne sont pas nos amis. Ok, c’est dépaysant vu depuis la France mais au quotidien, on change un peu de perception. Certains vous conseilleront d’aller faire la forêt des singes à Ubud en famille, d’autres non…et c’est notre cas. Les singes peuvent être aggressifs et chercher de quoi grignoter un peu partout même lorsqu’ils ne sont pas invités à le faire. On parle d’expérience : lors d’une visite à la forêt des singes, l’un d’entre eux a sauté sur nos épaules. Il voulait attraper un paquet de gâteaux sur le côté de notre sac à dos qui était en réalité…un paquet de lingettes. Vous pourrez croiser des singes en liberté à Uluwatu, à Ubud ou encore à Tabanan. Observez les de loin, vous verrez c’est bien comme ça !

4. Ne pas se soucier des déchets à Bali

L’Indonésie fait partie des plus mauvaises élèves au monde en matière d’écologie, après les États-Unis et la Chine. C’est une vaste problématique auquel les plus hautes autorités ont du mal à faire face et à trouver des solutions. En Asie du Sud-est, le plastique est très largement répandu et il est difficile de s’en débarrasser tant que les mentalités ne changeront pas. La pollution n’est pas une priorité pour une majorité de la population qui se soucie parfois plus de savoir s’ils vont pouvoir donner à manger à leurs enfants le soir. En qualité de touristes et d’expats, il est de notre devoir de ne pas ajouter une pierre de l’édifice mais bien d’aider à éveiller les consciences sur les problématiques de pollution. En suivant quelques tips de bonne conduite, vous avez le pouvoir d’agir à votre échelle. Certaines associations à but non lucratif font un travail remarquable à Bali, on peut nommer SungaiWatch ou Plastic Angels Bali.

5. Comprendre le rapport au corps

Intimement lié à l’hindouisme balinais, il est d’usage de comprendre certaines notions quant au rapport au corps que les balinais(e)s ont. Voici quelques exemples :
  • Ne pas toucher la tête des enfants : pour les balinais(es), le corps est composé de 3 parties. On compte la tête, le tronc et la partie allant de la taille jusqu’au pied. La partie la plus haute est celle qui se rapproche le plus des Dieux et est considérée comme la plus pure. Il est donc très mal vécu par les enfants balinais de se faire toucher la tête. Ils considèrent ceci comme un manque de respect.
  • Retirer ses chaussures avant d’entrer dans une maison : les pieds sont considérés comme impurs car, ils touchent le sol, terrain de jeux des démons. C’est pourquoi, adoptez cette habitude de toujours retirer vos chaussures.
  • Pour manger à Bali (comme pour faire les offrandes), les locaux mangent avec la main droite. On tient son assiette avec la main gauche, considérée comme la moins pure.

6. Ne pas adopter d'animaux même pour une courte durée

Bali dog

Cela peut paraître évident pour certains, moins pour d’autres. On constate sur des nombreux groupes Facebook, des appels aux dons de vacanciers qui ont ramassés sur le bord de la route un animal, puis l’ont ramené dans leur hébergement Airbnb.  Au moment du retour chez eux, ces derniers se retrouvent bien embêtés ne savant pas quoi faire de cet animal. En Europe, le chien ou le chat sont considérés comme des animaux de compagnie, pour certains un membre de la famille. Il y a une culture de bien-être animal en Occident. En Indonésie, la perception est différente. Si une famille possède un chien, c’est pour veiller sur le foyer et servir « d’alarme » si une personne se présente. À Bali, il y a énormément de chiens et chats errants, faute d’une campagne de stérilisation efficace. Si vous croisez le chemin d’un animal abandonné, contactez une des nombreuses associations de défenses et protection des animaux telles que Mission Pawsible ou le refuge de Marion, une française installée à Amed dont vous pouvez retrouver son interview ici.

7. Ne pas s’énerver à Bali

Pourquoi ? Parce que ça ne sert à rien ! S’énerver pour les balinais et très mal perçu, c’est un signe de faiblesse. Se mettre en colère ne ferait de plus pas avancer les choses et vous mettrais dans une bien drôle de position. Vous vous attireriez de gros problèmes à vous embrouiller avec un local. N’oubliez pas le poids de la communauté est très important et vous auriez tord à 99%, pratiquement peu importe la situation. Constatez par vous-même au guidon de votre scooter : même si certains comportements agacent, les balinais(es) restent très calmes et continuent leur chemin. Faites en de même !

8. Penser braver le jour du silence “Nyepi”

Nyepi, jour du silence à Bali

Il y a des choses avec lesquelles on ne rigole pas à Bali et la religion en fait bien partie. Neypi (le jour du silence) est une particularité balinaise unique au monde. À cette occasion ( la date change en fonction des années), l’île entière se tait complètement, même l’aéroport est fermé. Seules les urgences médicales sont acceptées pour circuler dans l’île. Ne pensez pas une seconde braver le Neypi : les Pecalangs (officiers qui veillent au respect des traditions et des règles de la communauté) rodent dans les rues. Respecter le jour de Neypi, c’est respecter Bali.

9. À Bali, ne pas toujours chercher à tout négocier

Oui, Bali est une destination touristique. Oui, parfois (voir souvent) les prix peuvent gonfler lorsqu’il s’agit de vendre un à un touriste ou à un expat. La négociation est un jeu à Bali. Pour autant, veiller à ne pas en abuser. Le jeu de la négoce doit se faire avec le sourire et respect. Ne chipoter pas pour 15 000 ou 30 000 IDR, pour certains locaux cela représente une somme. 

10. Ne pas boire l'eau du robinet à Bali

Connaissez-vous le Bali Belly ? Ce symptôme est plutôt bien connu des touristes qui visitent l’île pour le première fois (et pas que !). Les changements de température, de taux d’humidité et d’alimentation ont parfois raison du microbiote intestinal des touristes qui peuvent ressentir au bout de quelques jours des douleurs au ventre. Joliment nommé « Bali Belly », il ne s’agit ni plus, ni moins qu’une bonne tourista qui peut se traduire par des diarrhées, vomissements, maux de tête et dans certains cas fièvres.  Quelques conseils pour tenter de passer à travers les gouttes :

  • Bien s’hydrater en veillant à ne pas boire l’eau du robinet et privilégier l’eau en bouteille,
  • Ne pas consommer dans un premier temps les légumes ou fruits crus, 
  • Si vous ne jugez pas bon de manger dans tel restaurant, ne vous forcez pas.

Bali reste pour de nombreux voyageurs, l’une des plus belles destinations à faire dans sa vie. Pour cause : le sourire des locaux, les paysages à couper le souffle ou encore la culture incroyablement riche prouvent que Bali est un voyage incontournable. Avec quelques clés de compréhension, l’aventure est encore plus belle. Alors, si vous souhaitez visiter Bali en famille, n’hésitez pas à nous contacter pour découvrir l’île sous toutes ses facettes.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager :

Rejoignez l'aventure

Souscrivez à notre newsletter mensuelle et retrouvez de nombreuses informations pour votre prochain séjour à Bali !

voyager avec enfants à Bali

Les derniers articles

Laisser un commentaire

Retour en haut